Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article de AMA,  lu dans LESOLEIL.SN


Malgré la crise financière, les envois de fonds de la diaspora et les flux d’investissement direct étranger (Ide) vers l’Afrique se sont poursuivis, avec des volumes relativement importants ces dernières années. Selon la Bad, les transferts de fonds sont en hausse de 5% et atteignent 65 milliards de dollars en 2013.


Les envois de fonds de la diaspora ont atteint 65 milliards de dollars en 2013, soit une hausse de 5% par rapport à 2012, indique un rapport de la Banque africaine de développement (Bad). Les transferts de fonds de la diaspora devraient atteindre 67 milliards de dollars en 2014, ajoute le rapport. Le gros des transferts, précise l’institution financière, était destiné à l’Afrique du Nord et à l’Afrique de l’Ouest, régions qui comptent le plus grand nombre de migrants à l’étranger et qui ont reçu, à elles seules, environ 80% du montant total des fonds de la diaspora. Pour ce qui est de la provenance des transferts, la Bad soutient que 40% venaient d’Europe, 28% des États-Unis, 13 % d’Afrique même et environ 9 % du Moyen-Orient. La résilience de ces envois commence à susciter l’intérêt des pouvoirs publics et du secteur privé en Afrique, observe-t-on dans le rapport. Par ailleurs, les flux nets des investissements directs étrangers (Ide) ont augmenté de près de 9% pour s’établir à 57 milliards de dollars en 2013. Cette hausse traduit la quête de valeur des investisseurs occidentaux sur fond de faiblesse générale des taux d’intérêt. Le gros des Ide est allé à la prospection minière et au renforcement des capacités des industries extractives.


LES OPÉRATIONS DE LA BAD ÉVALUÉES À 6,804 MILLIARDS DE DOLLARS
En 2013, le montant total des opérations du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) a atteint 4,39 milliards d’Unités de compte (1Uc =1,55 dollar) correspondant à environ 6,804 milliards de dollars, soit une augmentation d’environ 3% par rapport à 2012. Quant aux opérations du Fonds africain de développement (Fad), elles ont représenté 2,27 milliards d’Uc, soit près de 3,518 milliards de dollars, ce qui équivaut à une hausse d’environ 2 % par rapport à 2012. La Banque indique, dans son rapport, avoir à étudier diverses options pour stimuler le développement de son activité, notamment la modification éventuelle de sa politique de crédit pour permettre à des pays membres régionaux (Pmr) à faible revenu d’accéder directement au guichet des opérations souveraines de la Bad dans des conditions bien définies. S’y ajoutent la multiplication des partenariats public-privé et des opérations de cofinancement et l’exploration de nouvelles sources de financement.                       


Abdou DIAW


LIEN ORIGINE  :

http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39760:rapport-de-la-bad--la-diaspora-africaine-a-transfere-65-milliards-de-dollars-en-2013-&catid=78:a-la-une&Itemid=255

 

Tag(s) : #ECO INTERNATIONALE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :