Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- Une Conférence internationale devant statuer sur l'état des lieux de la mise en oeuvre du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA) durant les cinq prochaines années a débuté, ce lundi à Kigali, en présence de plusieurs responsables politiques et des experts dans le domaine agricole, en vue d'évaluer les tenants et les aboutissants dans la réalisation du taux de croissance annuelle d’au moins 6% dans le secteur agricole, ainsi que l’engagement de Maputo d’allouer au moins 10% du budget national à ce domaine, a constaté sur place la PANA.


Même si la Déclaration de Maputo signée en 2003 dans le cadre de l’Union africaine a demandé à tous les Etats membres de l’UA d’accroître leurs investissements dans le secteur de l’agriculture, à hauteur au moins de 10% de leur budget national avant 2008, le défi qui persiste est que certains Etats africains n'ont pas pu investir effectivement davantage d’argent public dans l’agriculture, comme ils l’avaient promis.

Selon le gouvernement rwandais, la mise en œuvre du PDDAA répond à un double objectif, à savoir: donner de la valeur ajoutée aux efforts déjà en cours qui s'inscrivent dans la seconde phase du Programme de Réduction de la Pauvreté et du Développement Economique (EDPRS II) là où ce pays d'Afrique centrale envisage d'exploiter les systèmes d'irrigation sur une superficie de 40.000 hectares de terres arables d'ici à l'an 2017.

A travers ces efforts de transformation du secteur agricole dont dépend plus de 90% de sa population, le Rwanda entend, par ailleurs, mettre un accent particulier sur la mise sur pied des usines de transformation des produits vivriers destinés à l'exportation et spécialement les pommes de terre, le blé, ainsi que le pyrèthre.

Parmi, entre autres sujets, qui seront abordés au cours des discussions, il y a, notamment, le renforcement des initiatives privées ayant un impact sur la réduction de la pauvreté, l’amélioration de la sécurité alimentaire, ainsi que l’amélioration de la croissance économique.

Les interventions du PDDAA dont l'objectif est de promouvoir l'agriculture comme levier de la transformation économique du continent, se fondent sur quatre piliers, à savoir: la gestion des terres et des eaux, l'accès aux marchés, l'approvisionnement alimentaire, ainsi que la recherche agricole.

Cette Conférence internationale intervient au moment où l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a estimé dans son récent rapport que les progrès accomplis en production et productivité agricoles, ou en sécurité alimentaire à travers le continent africain, ne se traduisent pas automatiquement en progrès pour la nutrition et ils peuvent même avoir parfois des effets négatifs sur la nutrition.

'Réaliser le premier Objectif du Millénaire pour le Développement (réduire la pauvreté et la faim) grâce à une croissance nourrie par l'agriculture doit être au coeur du PDDAA - ou CAADP en anglais', a souligné l'agence onusienne.

Pana 10/06/2014
http://www.afriquejet.com/actualite/8682-programme-detaille-de-developpement-de-l-agriculture-en-afrique.html

 

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :