Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article de RFI.FR et NOTREAFRIK.COM

Un système organisé « au sommet de l’Etat » pillerait les richesses du Burundi. C’est ce que dénonce l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques, l’Olucome, qui cible le président Nkurunziza et parle même d’un « système mafieux ».

Le système aurait débuté depuis longtemps. En effet, en 2007, la société de droit sud-africain Samancor obtient un permis de recherche pour le nickel sur le site de Musongati dans l’est du Burundi. Société qui fait ensuite don à la fondation Buntu de l’épouse de Pierre Nkurunziza d’un véhicule équipé de matériel de communication sophistiqué, d’une valeur totale de 800.000 dollars américains.Comme la demi-douzaine d’autres sociétés actives dans la recherche minière au Burundi, l’entreprise verse une certaine somme sur le compte « Appui aux bonnes initiatives », une ligne budgétaire laissée à la discrétion du chef de l’Etat burundais, rapporte RFI. C’est ainsi qu’en mai dernier, sans appel d’offres, ni sans aucune concurrence, Samancor obtient une licence d’exploitation du nickel burundais sous le nom de « Burundi Musongati Mining ». L’Olucome, assure détenir les preuves de ses accusations, dénonce que la société aurait alors payé, entre autres, le nouvel avion présidentiel burundais.

« La corruption, le détournement, le vol des deniers publics sont devenus un mode de gouvernement à commencer. Nous lui demandons de changer cette façon de faire, cette façon de gérer la chose publique », a déclaré le président de l’Olucome, Gabriel Rufyiri, s’adressant directement au chef de l’Etat.

Pierre Nkurunziza n’a pas souhaité réagir à l’heure actuelle, ajoute RFI.
SOURCE : RFI  et NOTREAFRIK.COM

Burundi – Une ONG dénonce un système de corruption organisé au sommet de l’Etat
Tag(s) : #Lutte contre la corruption

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :