Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article de RFI.FR LU SUR ALLAFRICA.COM


Par Stanislas Ndayishimiye
Le recul des naissances pourrait contribuer au cours des prochaines décennies à un «miracle économique» en Afrique subsaharienne. C'est tous cas ce que dit le rapport annuel du Fonds des Nations unies pour la population, rendu public ce mardi.

La réduction du taux de fécondité en Afrique sera un accélérateur pour l'économie du continent. Cette prédiction du Fonds des Nations unies pour la population parle de « dividende démographique », conséquence du recul des naissances. Le rapport de l'organisme onusien explique qu'en 2050, le nombre d'Africains en âge de travailler aura plus que doublé. Mais la décélération est amorcée. La tranche d'âge des 15 à 24 ans a connu un pic autour de 2010 dans les pays les moins développés et « elle commence à baisser ».

Pour les auteurs du rapport, la conséquence est que par exemple au Nigéria, le pays le plus peuplé d'Afrique et l'une des puissances économiques du continent, ce changement démographique pourrait aboutir à « tripler le revenu par habitant d'ici une génération ». Mais il y a deux conditions selon le FNUAP. Que le changement démographique soit accompagné de « bonnes politiques et d'investissements », notamment dans la santé et l'éducation.

L'expérience asiatique pourrait-elle avoir lieu en Afrique ?

L'Afrique pourrait donc suivre l'exemple de l'Asie - définie comme la Chine, Hong-Kong, le Japon, la Corée du Sud et Singapour - où le revenu moyen par habitant a plus que quadruplé en 30 ans, de 1965 à 1995. Et c'est en partie grâce au recul des naissances, selon David Bloom, chercheur à l'Université de Harvard, que cite le rapport du FNUAP.

Pour l'instant, la majorité des Africains vivant au sud du Sahara ont peu profité d'une croissance économique de 5% en moyenne depuis 10 ans, du fait, entre autres, d'une croissance démographique plus importante.

David Bloom prédit que «si les pays d'Afrique subsaharienne font les bons investissements et adoptent des politiques pour améliorer les opportunités offertes aux jeunes gens, leurs dividendes démographiques combinés pourraient être énormes, au moins 500 milliards de dollars par an (400 milliards d'euros), soit un tiers du PIB actuel de la région, pendant 30ans"
RFI

http://fr.allafrica.com/stories/201411181624.html

Afrique: Le recul des naissances générateur de «miracle économique» dans le continent
Tag(s) : #Poupulation - Démographie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :