Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Darchari MIKIDACHE, Président du think tank  "CEEC"

Darchari MIKIDACHE, Président du think tank "CEEC"

 

Par Darchari MIKIDACHE, président du think tank "Cercle des Economistes et des Experts Comoriens (CEEC) www.ceec-comores.com

Notre pays les Comores ne doit pas être gouverné sur la base de l'aide extérieure. Il existe des potentialités énormes de richesses et qui ne demandent qu'à être concrétisés.
Celles et ceux qui disent que notre pays est pauvre cherchent à nous détourner les yeux sur la richesse de notre pays :

- les ressources naturelles et épices insuffisamment valorisés et largement sous-exploités dans une stratégie de labellisation et de transformation ;

- notre richesse bleue : notre mer regorge de poissons et fruits de mer que nous pourrions valoriser, conditionner, transformer en produits finis et semis pour la consommation locale et pour l'exportation ;
- notre tourisme avec la richesse de notre histoire, notre patrimoine historique qui sera bientôt inscrit sur la liste mondiale des patrimoines de l'humanité par l'UNESCO, Nos paysages et plages magnifiques naturellement ;
- la diaspora comorienne en particulier celle de la France, très dynamique et qui envoient plus de 190% du budget, soit 25% du Produit Intérieur Brut (PIB) peut constituer une ressource essentielle pour développer notre pays si des mesures novatrices et appropriées sont mises en œuvre pour capter cette manne financière. Cette dernière a dépassé officiellement 58, 8 milliards de Francs comoriens en 2013, en réalité le montant réel transféré en tenant compte des envoyés non comptabilisés dépasse les 100 milliards... Des stratégies efficaces existent pour orienter cet argent vers le secteur productif pour créer des emplois, de la richesse et des recettes pour l’État sans pour autant augmenter les impôts;
- les recettes publiques internes doivent être davantage mobilisées.... des stratégies éprouvées pour lutter contre la corruption, pour augmenter les recouvrements fiscaux et pour réduire les détournements de fonds publics existent. ;
- l'épargne nationale dormante dépasse les 31 milliards de Francs comoriens alors que beaucoup de gens y compris les politiques disent qu'il n'y a pas de budget d'investissement; quelle aberration !
- J'appelle à la responsabilité de chacun en particulier aux responsables politiques pour se ressaisir car notre pays n'est pas pauvre, ce sont nous-mêmes qui le rendrons pauvre.

Ensemble, tous unis, déterminés et vigilants, nous pouvons agir autrement.
Oui des solutions existent à commencer par donner les meilleurs conditions pour développer l'entrepreuneuriat avec des politiques incitatives pour le secteur privé à commencer par l'énergie électrique....
Oui nous pouvons sortir notre pays du gouffre dans lequel il est tombé. Notre patriotisme, notre détermination, notre volonté citoyenne et politique. constituent ensemble une formidable force de levier pour redresser notre pays.
J'appelle à une politique d'avenir, à une politique d'égalité de chance pour tous, à justice équitable d'impunité zéro avec une exemplarité des responsables politiques.
Il n'est pas trop tard. L'espoir est permis.

Darchari MIKIDACHE

ceec.comores@gmail.com

www.ceec-comores.com

 

Tag(s) : #Plaidoyer

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :