Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La préservation de l’environnement et de la santé publique, axe prioritaire de progrès social
La préservation de l’environnement et de la santé publique, axe prioritaire de progrès social
La préservation de l’environnement et de la santé publique, axe prioritaire de progrès social
La préservation de l’environnement et de la santé publique, axe prioritaire de progrès social

*La préservation de la santé publique passe par une prise en main rapide du problème du traitement des déchets et ordures ménagères
Par Darchari Mikidache, président du think tank "Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC)

www.ceec-comores.com
La protection de l'environnement implique une mobilisation de tous avec des actions pédagogiques et éducatives, avec campagnes de sensibilisation tout au long de l'année. Cela doit commencer par un système de collecte et de ramassage des ordures avec une contribution des citoyens de la commune ou de l'agglomération de communes concernées. Une telle compétence doit être prise en charge par les communes et les associations de communes nouvellement crées en étroite collaboration avec les élus municipaux.
Le traitement des déchets et le ramassage des ordures ménagères devront s'intégrer rapidement dans les politiques publiques des municipalités élues. Des actions combinées des élus et des associations villageoises boites régionales devraient se mettre en place très rapidement. La préservation de la santé publique passe également par le traitement des déchets de la population.
Les gouvernants et les maires des municipalités nouvellement doivent travailler étroitement pour arrêter des actions communes et réfléchir sur des modes de financements participatifs et citoyens avec un contrôle transparent et régulier des citoyens à travers des conseils de quartiers. Un compte rendu régulier devra être mené systématiquement et un bilan des actions entreprises devra être publié avec un rapport transparent et certifié par la Cour des Comores de l'utilisation des fonds collectés.
L'Autorité publique doit réaffirmer son autorité en désignant des emplacements appropriés pour le traitement des déchets publics et des ordures ménagères. Il y va de l'intérêt général et de la salubrité publique.

La volonté politique des municipalités, des Gouvernorats et de l'État central est essentielle pour agir concrètement au service de la santé publique et de la protection de l'environnement.

Darchari Mikidache
Page publique officielle : https://www.facebook.com/darchari.mikidache.public
Contact : ceec.comores@gmail.com
Twitter : @MIKIDACHED ou @MDarchari ou @darchary
Site web : www.ceec-comores.com

 

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :