Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous devons nous mettre à niveau par rapport aux autres pays de l'Océan indien afin de progressivement augmenter le nombre de touristiques avec des objectifs précis de remise à niveau et échelonnés sur 10 années.

Darchari MIKIDACHE

Comores : Une filière touristique durable, un catalyseur de développement économique
Comores : Une filière touristique durable, un catalyseur de développement économique
Comores : Une filière touristique durable, un catalyseur de développement économique

 

Par Darchari MIKIDACHE, acteur politique et président du think-tank « Cercle des Economistes et des Experts Comoriens (CEEC)

Il  convient de donner une priorité à la question du Tourisme, des infrastructures et des transports aériens pour faire émerger une véritable filière touristique porteuse de croissance économique, de ressources publiques et privées et créateur d'emplois durables.

La mise en œuvre d'une stratégie opérationnelle est  cruciale pour contribuer au décollage économique des Comores en générant des emplois, des revenus pour les opérateurs économiques et des recettes fiscales pour l'État. La question des transports aériens et maritimes se pose. Toutefois, des solutions palliatives et des axes de travail de moyen et long terme existent. La Coopération dite "Alliance Vanille" est un catalyseur  opportun pour poser les bases d'une véritable industrie touristique aux Comores. Je reste à la disposition pour échanger sur le sujet. J'ai parallèlement conçu un rapport sur le Tourisme aux Comores (doc confidentiel) et qui a été présenté au conseil des Ministres. Il appartient au Gouvernement en particulier la Présidence chargée du Ministère du Tourisme via le Secrétariat chargé du Tourisme d'agir.

Il est primordial de créer un Fonds stratégique de développement des infrastructures et d'appui à la filière touristique avec une Agence Nationale  de Développement de l'industrie touristique devant regrouper en son sein l'Office National du Tourisme, une équipe qualifiée et experte de la Direction Générale du Tourisme,   un groupement d'opérateurs économiques intéressés et concernés, les représentants de patronat comorien (Modec), des personnels qualifiés de l'ANPI et du Ministère des Finances et des investissements,  des fonds souverains et des représentants de Chambres de commerce et de l'industrie (Uccia et chambres régionales), des délégués de la société civile notamment la fédération des Consommateurs Comoriens (FCC) afin de travailler sur cette question hautement stratégique pour l'avenir des Comores. Il va sans dire qu'un budget autonome devra être consacré et des dotations financières effectives devront être versées au fonds stratégique et à l'Agence en question. Nous devons nous mettre à niveau par rapport aux autres pays de l'Océan indien afin de progressivement augmenter le nombre de touristiques  avec des objectifs précis de remise à niveau et échelonnés sur 10 années.  Bien d'autres propositions peuvent mises sur la table. De même, un forum dédié en invitant des fonds privés, des Associations internationales sur le Tourisme comme l'ONG Tourisme Sans Frontières et investisseurs du Monde arabe et d'autres investisseurs potentiels de la sous-région  ou  d’autres  continents pourrait être organisé....

La volonté politique et le déblocage des fonds constitue des préalables à cette nouvelle stratégie de promotion de la filière touristique.


Darchari MIKIDACHE
www.ceec-comores.com  &  www.darcharimikidache.com

 


Source : 

https://www.facebook.com/darchari.mikidache.public  & https://www.facebook.com/darchari.mikidache.politique

 

Contact : ceec.comores@gmail.com


Twitter : @MDarchari ou @MIKIDACHED ou @darchary

 

 

Tag(s) : #Tourisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :