Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Un artice de unv.org  (UN Volontaires)


_TOKTEN (Transfert des connaissances par l'intermédiaire des expatriés) est une initiative innovante du programme VNU permettant aux expatriés des pays où le programme est présent de retourner chez eux pour une période allant de deux semaines à trois mois afin d’utiliser leurs compétences et services pour le développement de leur pays natal.
Introduit pour la première fois en Turquie en 1977, TOKTEN a fourni des services techniques ou économiques et amélioré les capacités nationales grâce à l’expertise des expatriés vivant à l’étranger. En contournant les défis linguistiques, logistiques et culturels auxquels sont confrontés les fournisseurs de services étrangers, souvent déployés dans le contexte du développement, l’initiative TOKTEN s’est révélée être le meilleur exemple de coopération Sud-Sud ayant transformé la « création de capacités », principe noble du développement, en pratique bénéficiant le développement.


Après une période de stagnation, TOKTEN revient à la mode, tandis qu’on utilise toujours plus ce modèle dans des pays sortant d’une crise. Voici trois réussites actuelles de programmes TOKTEN à leurs étapes différentes : en Afghanistan, au Vietnam et au Soudan.


Afghanistan


Le programme TOKTEN a été lancé en Afghanistan par l’intermédiaire du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) après l’accord de paix de Bonn signé en décembre 2001. Dès le mois de mars 2006, 29 Volontaires des Nations Unies (VNU) ont accompli avec succès des missions TOKTEN en Afghanistan dans plusieurs ministères de gouvernement.


En étroite consultation avec le bureau pays du PNUD à Kaboul, les VNU ont commencé par lancer un site Internet VNU et ils ont invité les Afghans vivant à l’étranger à s’y inscrire en indiquant leurs compétences. Par la suite, ils ont contacté d’autres agences des Nations Unies afin d’identifier les besoins qui pourraient être soutenus par des missions TOKTEN. Un Chargé de programme est venu renforcer l’équipe de l’Unité VNU dans le pays pour mobiliser des Volontaires des Nations Unies et aider à gérer l’initiative.


L‘objectif majeur de développement du programme TOKTEN en Afghanistan a été de soutenir les efforts nationaux de création de capacités pour l’administration intérimaire afghane et le gouvernement successeur. Les Volontaires des Nations Unies TOKTEN gèrent un mandat ambitieux qui couvre la gouvernance, le développement urbain, l’éducation, la santé, l’agriculture, la gestion des ressources humaines et les problèmes d’égalité entre les sexes.


Ils forment des formateurs, apportent une assistance technique pour la gestion financière et la coordination de l’aide, créent des mécanismes de transparence favorisant la participation, l’inclusion et le flux d'informations. Ils mettent aussi en place des plans de promotion des technologies de l'information et de la communication. Les ingénieurs civils et les gestionnaires travaillent pour améliorer les transports urbains et les systèmes de communication en Afghanistan. Dans le domaine de l’éducation, les Volontaires des Nations Unies travaillant dans le cadre de TOKTEN forment des enseignants, développent des matériaux et des programmes éducatifs, renforcent des compétences nécessaires à l’emploi, et garantissent l’accès aux ressources et services éducatifs. Les professionnels de la santé forment du personnel médical au niveau communautaire. Ils enseignent les techniques médicales les plus récentes, les soins préventifs, ils résolvent les problèmes de malnutrition et aident à établir des politiques pour élargir l’accès aux services de santé. Les Volontaires des Nations Unies de TOKTEN travaillent également pour inverser la dégradation environnementale et améliorer les pratiques agricoles, augmenter la productivité et renforcer les capacités en marketing.


Dans toutes ces missions, les volontaires de TOKTEN visent à populariser l’égalité entre les sexes, à encourager les femmes à jouer des rôles plus actifs dans le développement de leurs pays, à former des formateurs aux campagnes en faveur d'un meilleur rôle pour la femme dans le développement, favoriser la prise de conscience et apporter un soutien à l’UNIFEM et au ministère des femmes dans leurs activités.


Actuellement, les missions TOKTEN sont financées par exécution directe (DEX) et par les fonds de la facilité de déploiement rapide (Rapid Deployment Facility funds) fournis à l’Afghanistan par les gouvernements de Belgique, du Japon, du Luxembourg et d’Allemagne.


Vietnam


Le Vietnam était bien placé pour tirer avantage de ses nombreux nationaux vivant en Australie, au Canada, en France et aux États-Unis. Le pays a tiré avantage de la richesse de ses nationaux expatriés et placé 20 consultants TOKTEN au Vietnam entre 1990 et 1992. Pendant la décennie suivante, le pays a utilisé son large réservoir d’expatriés pour créer des capacités et faire des progrès importants en matière de développement. En 2001, le Vietnam a remodelé son programme TOKTEN en créant un site Internet et une base de données pour promouvoir le programme à l’étranger.


Au cours des années suivantes, le programme a si bien réussi que le gouvernement vietnamien a décidé de continuer l’initiative sous son égide. La collaboration entre le gouvernement et les programmes VNU/PNUD s’est achevée officiellement en 2003 sur la base de la conclusion que les objectifs TOKTEN ont été brillamment atteints et que des mécanismes durables ont été créés pour le progrès du développement.


Soudan


Lancé récemment avec le Gouvernement d’unité nationale, TOKTEN Soudan encouragera plusieurs institutions soudanaises à identifier les besoins immédiats en création de capacités et à amener des professionnels soudanais expatriés au Soudan afin qu’ils transfèrent leurs compétences et expertise pour une durée maximale de huit semaines. Le PNUD couvrira les frais de voyage des expatriés et fournira une indemnité de séjour. Avec ce projet, le PNUD vise à augmenter la participation de la diaspora soudanaise à la reprise et aux efforts de reconstruction actuels au Soudan, surtout dans les zones en conflit.


Deux mois après le lancement de cette initiative, le premier Volontaire des Nations Unies TOKTEN est déjà engagé, des annonces ont été diffusées pour deux postes, et le PNUD continue de recevoir des demandes d’institutions soudanaises.


« TOKTEN Soudan fait partie des dividendes de la paix que le pays récolte après la signature de l’Accord de paix global. » a déclaré Jerzy Skuratowicz, le Directeur de pays du PNUD. « Le PNUD Soudan est très décidé à travailler étroitement avec le Gouvernement d’unité nationale et du Sud-Soudan pour créer des conditions sociales et économiques et assurer le succès de la mise en place de l’Accord de paix global. »


Le projet fait partie du programme de gouvernance du PNUD au Soudan qui se concentre sur la création d’un environnement conduisant au développement humain et à une paix durable. Les professionnels soudanais intéressés vivant à l’étranger et ayant un statut de résident permanent ou de citoyen d’un autre pays sont invités à présenter leur candidature.


Pays: Afghanistan  Viet Nam
source  : http://www.unv.org/fr/activites/pays/soudan/doc/tokten-ramene-au-pays.html

TOKTEN ramène au pays une expertise internationale
Tag(s) : #DIASPORA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :