Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

M. Irchad Abdallah, un des initiateurs du projet MSANGO.COM
M. Irchad Abdallah, un des initiateurs du projet MSANGO.COM

M. Irchad Abdallah, un des initiateurs du projet MSANGO.COM

_Une interview publiée sur le journal national des Comores ALWATWAN, propos recueillis par Kamardine Soulé le 12 août 2015.

  
Une initiative saluée et  soutenue par le think tank "Cercle des Economistes et des Experts Comoriens (CEEC) www.ceec-comores.com


INNOVATION. Une plateforme en ligne de financement participatif pour soutenir les initiatives portées par les comoriens d’ici et d’ailleurs vient de voir le jour. Il s’agit de «mtsango.com», qui sera officiellement lancé lundi prochain, 17 août. Ce modèle de «financement participatif en faveur des initiatives portées par les comoriens est né dans l’idée de capitaliser sur cette pratique communautaire qui est notre «mtsango», de l’adapter au cadre professionnel pour donner une chance aux vrais porteurs de projets», a expliqué Irchad Abdallah, directeur général de «mtsango.com», que nous avons interrogé. La plateforme repose sur le mécanisme de financement par la foule,  «équity-crowdfunding», dans lequel une personne physique ou morale accepte d’investir dans un projet à condition d’acquérir des parts dans l’entreprise financée directement ou indirectement. «Mtsango.com» est une société par actions simplifiées en cours d’immatriculation qui reposera sur le cadre réglementaire français.
 
Comment est venue l’idée mtsango.com?

M.Irchad ABDALLAH : L’idée a puisé sa source de plusieurs raisons. Il y a quelque temps, et d’ailleurs ça m’arrive très souvent quand je discute avec des ami(e)s basé(e)s aux Comores.  Certains nous disent, c’est vrai que la diaspora ça représente  60 milliards de francs par an injectés au pays. Mais en fait cette manne, à part à maintenir certains dans la léthargie, elle ne servait pas à l’économie, à l’éclosion d’un tissu économique efficace. En gros, l’argent n’était pas utilisé à bon escient.  C’est-à-dire, on construit des hôpitaux sans médecins, des écoles sans professeurs, des centres culturels les uns à coté des autres parce que l’autre village a construit un, donc on en construit un autre.  Donc voilà, à  tort ou à raison, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire là-dessus. Maintenant, il ne restait que trouver le moyen le plus efficace pour rendre cette solidarité très comorienne positive. Déjà l’idée tournait dans ma tête.
Lors du lancement d’une de mes applications, un jeune étudiant comorien m’a contacté et je lui ai fait faire deux, trois petites choses. Et je me suis rendu compte que nous avons des talents un peu partout dispersés dans le monde. Et qu’en fait ces talents là finissaient dans l’anonymat complet, dans l’indifférence de tous, faute de moyens pour pouvoir traduire ces talents ne serait-ce qu’en projets.  C’est là que je me suis dit qu’il nous faut faire un «mtsango» pour tous ces gens.  Et pour le rendre efficace et à la portée de tous de manière transparente, il nous  fallait  utiliser les moyens contemporains, modernes. L’idée est venue comme ça. Nous avons d’abord mis en place une stratégie. Nous avons essayé de faire un test grandeur nature,  d’où l’idée de lancer  les tee-shirts  «Ya_latuf». Je saisis cette occasion pour remercier tous ceux qui nous ont tout de suite fait confiance.  C’est aussi grâce à eux que Mtsango.com devient une réalité.
 
A qui  cette plateforme est-elle  destinée?
M.Irchad ABDALLAH : C’est destiné à tous ceux qui croient que les Comores de demain, d’aujourd’hui n’auront de salut que par l’union  de toutes les synergies, de toutes les forces vives pour un but commun et une réussite commune.  Nous avons des talents un peu partout, qui sont porteurs de projets super intéressants. Mais ils n’arrivent pas à les lancer et  à les mener à leur terme,  faute de financement.
Nous nous sommes basés sur le crowdfunding,  le financement par la masse. Ensuite, nous allons capitaliser sur cette pratique communautaire, le «Mtsango», qui a fait ses preuves dans la capacité à pouvoir collecter des fonds à un but commun autour de gens, souvent  qui se connaissent. Nous nous sommes dit que cette pratique traditionnelle, nous pouvons l’adapter à ce qui existe aujourd’hui pour financer l’entreprise comorienne, l’entrepreneuriat comorien de demain. Nous sommes capables de nous unir souvent de manière très clanique, du même village, de la même ville, de la même île, du même quartier. On va dire que c’est ce qui a disloqué les Comores d’aujourd’hui. Donc, Mtsango.com a aussi vocation à démentir tout ça et à montrer que nous sommes capables aussi de  pouvoir nous unir, sans prise en compte de ces freins, pour pouvoir soutenir un des nôtres qui porte un projet intéressant et qui mérite d’être soutenu.
 
Parlez-nous de votre équipe et de comment vous avez travaillé ?
M.Irchad ABDALLAH : Ce projet a été initié et testé via le lancement des tee-shirts  «Ya_latuf». Nous avons Azhar Mohamed, Abou Hachimia, qui s’étaient chargés de la partie  de tout ce qui est relation clientèle et  commerciale, et distribution. Nous avons Widdad Ali qui s’occupe de toute la partie comptabilité,  logistique, trésorerie et gestion. Il y a moi qui me suis occupé de la stratégie commerciale, marketing et communication, ainsi que la relation avec les fournisseurs. Cette équipe a servi de test aussi. Donc, nous avons pu voir que les comoriens étaient capables de se mobiliser autour d’un projet commun. Ça nous a donné encore plus d’envie d’aller de l’avant. C’est ce qui a abouti au lancement de la plateforme Mtsango.com. Pour le projet de mtsango.com  proprement dit, la répartition des tâches va être un peu plus pointue. Dans le sens que chacun de nous quatre, chacun a sa formation professionnelle, nous allons capitaliser cela. Mais on va surement élargir cette équipe de base. Nous allons avoir besoin de programmeurs, d’analystes, de consultants dans plusieurs domaines, dont l’informatique et tout ce qui est écologie et développement durable. Au sein de notre équipe, chacun joue le jeu pour faire de ce projet une réussite collective, un exemple à suivre pour tous ceux qui veulent s’associer ou qui vont financer des projets similaires ou meilleurs que le nôtre.
Des consultations sont actuellement en cours pour la mise en place de bureaux de liaisons partout aux Comores. Ces bureaux auront pour mission d’établir les premiers contacts avec les potentiels porteurs de projets, assurer une communication au niveau local. Enfin, nous aurons un volet «don» qui sera exclusivement réservé à la levée de fonds pour permettre aux étudiants (les plus doués) de pouvoir intégrer les très grandes écoles.
 
Propos recueillis par Kamardine Soulé
(entretien  réalisé via la note vocale de Facebook)
lien web : http://www.alwatwan.net/index.php/et-aussi/interview/12096-financement-mtsango-com-une-plateforme-en-ligne-de-financement-participatif

Tag(s) : #Entrepreneuriat - Innovation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :