Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que prennent fin les promesses et belles paroles de l'irresponsabilité

Par Darchari Mikidache, président du think tank "Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC)


Non les Comores comme les pays africains ne sont pas un gâteau à partager entre amis. Nous devons veiller à ce que les futurs gouvernants élus de notre pays se comportent de manière exemplaire afin de renforcer la cohésion nationale, l'égalité des chances pour tous avec le choix de la compétence et de l'effort, la sanction immédiate à la fois administrative, civile et pénale pour tout cadre ou responsable politique ou public reconnu coupable de malversations et de corruption passive ou active. La sanction immédiate ne doit pas toucher seulement les petits mais également les hauts responsables à commencer par les proches du chef de l'État. Le silence ne pourra plus être toléré de la part du président élu. Il est temps de rectifier les erreurs des chefs d'État passés et autres dirigeants voire ministres qui ont été faibles en faisant preuve pour le moins de complaisance et de silence. Développer les Comores implique des efforts constants sur nous-mêmes, une prise de conscience individuelle et collective. Le peuple n'attend plus de belles paroles mais des actes concrets pour à la fois la justice et pour le quotidien de la population.
Il ne sera plus tolérable pour un président de dire qu'il ne savait pas quand on sait que le chef de l'État est censé être l'homme le plus renseigné de son pays avec des services qui sont à sa disposition à tout instant.


Il est grand temps que la parole du politique devienne crédible afin que l'État joue pleinement son rôle au service de l'intérêt supérieur de la Nation.
La crédibilité des Autorités publiques et la confiance du peuple à l'égard de ses dirigeants se construisent à tous les niveaux de l'action publique. Cela commence par le respect des propres engagements du gouvernement dans les déclarations de politiques publiques tant sur le contenu que sur les délais. Rien ne sert qu'un président ou un ministre promette une action pour créer un effet d'annonce sans s'assurer au préalable de la faisabilité de ce qu'il dit, sans mobiliser son administration ou la machine de l'État pour réussir les engagements qui devront être publiés.
De même, le chef de l'État, en particulier dans les régimes présidentiels où il dispose des pleins pouvoirs, se doit d'assumer ses responsabilités de garant de la justice et de la cohésion nationale en agissant constamment au service de l'intérêt supérieur de la Nation. Ce qui implique une action forte en cas de défaillance grave au niveau de la Justice et de la politique publique de lutte contre la corruption. Le silence ou toute inaction de sa part constitue dans ce cas une faute grave....


L'éthique de la responsabilité des dirigeants politiques implique de la part de ces derniers une vigilance accrue tant au niveau de leur comportement dans l'exercice de leurs fonctions qu'au niveau des actions qu'ils mettent en oeuvre au service de la population. L'exemplarité de leurs actions et comportements individuels ainsi que la promotion du principe de l'impunité zéro doivent être au coeur de l'action publique.
L'espoir d'un renouveau du continent africain notamment des pays les moins avancés dont les Comores font partie ne sera pas une illusion avec des dirigeants patriotiques, exemplaires, forts et justes, intègres et surtout déterminés à relever le pari de l'émergence au service de leurs nations et de leurs concitoyens. La souveraineté financière et économique constitue une exigence impérieuse avec non seulement une bonne gouvernance mais également et notamment des actions fortes en matière de mobilisation et de recouvrement des ressources fiscales et non fiscales avec un souci de diversification des ressources publiques en sortant progressivement d'une culture et une politique de l'assistanat à une politique d'investissement public gagnant -gagnant pour l'État, les partenaires et surtout la population.
Darchari Mikidache


Contact : ceec.comores@gmail.com


Page publique Facebook officielle : https://www.facebook.com/darchari.mikidache.public

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :