Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le diplomate sud-africain déplore le fait qu’en RDC, les ¾ des revenus d’exportation de produits miniers soient affectés à l’importation de la nourriture dans un pays qui dispose de potentialités naturelles énormes pour nourrir toute l’Afrique.

Un article de Digitalcongo.net

 

-Le consul général de la République sud-africaine (RSA) pour le Katanga et les deux provinces du Kasaï, Mminele Malhatse, a estimé mercredi à Lubumbashi que l’Afrique devrait baser son industrialisation et ses stratégies de développement sur l’agriculture, qui constitue un secteur dont les potentialités sont inépuisables, à l’inverse des mines. Le diplomate sud-africain, qui animait une conférence débat à la faculté des sciences sociales, politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi (UNILU) sur « La politique étrangère sud-africaine et sa diplomatie économique avec la RDC », a indiqué que les droits de l’homme, la démocratie, la paix, la stabilité et le développement sont les mots de la politique étrangère de la RSA, dont le nombre de missions diplomatiques est passé de 34 en 1994 à 126 aujourd’hui à travers le monde.

Le diplomate, qui s’est aussi réjoui de la croissance des investissements étrangers directs dans certains pays d’Afrique et de l’augmentation du volume des exportations et des prix de minerais, du pétrole et des produits agricoles, a cependant déploré qu’en RDC, les ¾ des revenus d’exportation de produits miniers soient affectés à l’importation de la nourriture dans un pays qui dispose de potentialités naturelles énormes pour nourrir toute l’Afrique.

Par ailleurs, M. Mminele Malhatse a    fait un bref commentaire sur les objectifs des organisations régionales Regroupant les pays aux économies émergeantes, notamment l’IBSA (Inde, Brésil et Afrique du Sud) et le BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Ces deux forums, dont la RSA fait partie, a-t-il dit, poursuivent des objectifs nobles, notamment la contribution à la construction d’une architecture internationale, la promotion de la paix et de la sécurité, le développement et la coopération. Ces forums œuvrent également pour le positionnement des pays à économie émergeante face à l’influence des grandes puissances sur le marché international, a-t-il dit.

ACP

http://www.digitalcongo.net/article/100747

L’Afrique doit baser son industrialisation et ses stratégies de développement sur l’agriculture, selon un diplomate sud-africain
Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :